3 critères à prendre en compte pour choisir son assurance crédit immobilier

Si on choisit bien son assureur pour son assurance crédit immobilier, on peut économiser jusqu'à 20 % sur son assurance. Une part non négligeable d'où l'importance des critères à prendre en compte pour bien choisir son assurance crédit immobilier.

Eviter de souscrire des mutuelles inutiles et déléguer son assurance

Souvent les banques n'hésitent pas à faire du chantage et à obliger, notamment les jeunes acheteurs, de prendre diverses assurances décès au cas où. Or, ces assurances, surtout quand on est jeune, ne sont pas forcément nécessaires. N'hésitez donc pas à négocier le contrat avec votre banquier et à faire jouer la concurrence. De plus, si vous exercez un métier à risque ou avez des problèmes de santé, vous pouvez déléguer une assurance auprès d'un établissement spécialisé afin d'être pris en charge contre une prime complémentaire.

Faire jouer la concurrence

Rachat de crédit

Depuis la loi Lagarde adoptée en 2010, l'acheteur n'est pas obligé de souscrire une assurance crédit immobilier dans le même établissement que celui qui lui accordera son crédit immobilier. Ainsi, l'acheteur peut comparer les différents assureurs notamment via les sites comparatifs et voir quelle assurance lui convient le mieux. Sinon, il peut aussi jouer avec cette concurrence pour négocier avec l'établissement de crédit l'assurance. Dans ce cas-là, il faut qu'il s'assure que les garanties seront les mêmes que chez le concurrent.

Co-assurer

Il est aussi possible de souscrire à une assurance crédit immobilier en groupe. Cette assurance n'est pas seulement destinée aux couples. Ainsi, si vous achetez un bien immobilier à plusieurs, vous devez choisir la part du capital de chacun.

Les acheteurs peuvent donc acheter un bien ensemble et prendre la charge du capital à 100%, ainsi si l'une des deux parties a un ennui de santé, l'autre partie peut continuer à payer l'assurance ou bien alors décider que le capital sera de 50% pour chacun. Dans ce cas, si une des deux parties a un ennui de santé, c'est l'assureur qui prendra en charge la part du crédit immobilier de la personne défaillante et l'autre partie pourra continuer à rembourser la sienne.

 

 

 

ch be lu ca